La ville d’Omegna décerne son prix de la Résistance

Un article paru dans le STAMPA, le 22 novembre 2021, relate la remise du 39ème prix de la Résistance décernée par la ville d’Omegna.

Vous pouvez lire en italien cet article en suivant le lien ci-dessous :

https://www.lastampa.it/verbano-cusio-ossola/2021/11/22/news/il_lungo_applauso_di_omegna_a_david_grossman_e_a_liliana_segre-605632/

Ci-dessous sa traduction en français si vous n’êtes pas familier de la langue italienne:

La ville d’Omegna décerne son prix de la Résistance à David Grossman et Liliane Segre

Un long applaudissement au théâtre social d’Omegna a accueilli David Grossman. Puis un autre – sur proposition du maire Paolo Marchioni – a été pour Liliana Segre, la sénatrice à vie, qui est nommée citoyenne d’honneur d’Omegna. Ce soir (lundi), la ville d’Omegna remet son prix de la Résistance à David Grossman, auteur de « Sarare a una colomba » édité par Mondador (ce livre n’est actuellement pas traduit en français).

Au théâtre social, un public très nombreux salue l’écrivain israélien connu pour ses livres et son engagement en faveur de la paix et du dialogue avec les Palestiniens.

Le prix, arrivé à la 39e édition, a été attribué dans le passé à de grands noms de la littérature mondiale comme Jean-Paul Sartre, Alexandros Panagulis et plus récemment à Roberto Benigni et Vincenzo Cerami pour le scénario de «La vita è bella» (La vie est belle). Le jury, présidé par Alba Andreini et composé de Michele Beltrami, Giovanni Cerutti, Giuseppe Lupo, Oreste Pivetta et Bruno Quaranta, a voulu récompenser non seulement le dernier livre de Grossman, mais toute son œuvre.

Le prix de la Résistance vivra mardi 23 novembre une autre page importante avec l’attribution du prix « Omegna jeunes » remis à l’écrivain et journaliste originaire de Novara,  Alberto Toscano. Dans ce cas, ce sont les lycéens d’Omegna qui ont choisi l’œuvre gagnante et le choix est tombé sur le livre « Gino Bartali. Un vélo contre le fascisme» édité par Baldini-Castoldi. La remise des prix est à 10 heures au Forum et ce sera le journaliste Gianpaolo Ormezzano qui interviewera l’essayiste et politologue. «Je suis vraiment heureux parce qu’avec ce prix prestigieux, on célèbre les valeurs de la Résistance».

Liliana Segre, née le 10 septembre 1930 à Milan, est une femme politique italienne, rescapée de la Shoah, nommée sénatrice à vie en janvier 2018, militante de la mémoire de la Shoah. WikipédiaIllustration.

Voici une vidéo dans laquelle Toscano explique pourquoi il a écrit son livre sur Bartali, d’abord en français, car les Français ignoraient totalement l’engagement du résistant Bartali qui sauva tant de juifs italiens en dissimulant des documents dans sa bicyclette.

Alberto Toscano, né le 25 mars 1948 à Novare, est un journaliste, politologue, et écrivain italien, résidant en France depuis 1986 et collaborant à plusieurs média italiens et français. Wikipédia
Un vélo contre la barbarie nazie
Gino Bartali, né le 18 juillet 1914 à Ponte a Ema, près de Florence, et mort le 5 mai 2000 dans la même ville, est un coureur cycliste italien. Professionnel de 1935 à 1954, il est considéré comme l’un des meilleurs coureurs de tous les temps. WikipédiaGino Bartali lors du Tour de France 1953

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.